Société des Amis du Musée GAY-LUSSAC   
Compte-rendu de l'AG du 10 février 2018
Qui sommes-nous ?

Un peu d'histoire
 
Né le 6 décembre 1778, cet enfant miaulétou fut le premier Haut-Viennois à intégrer la prestigieuse École Polytechnique, promotion X1797. Savant en rupture avec le siècle des Lumières, homme politique, homme de la Société Civile, reconnu de toutes les sociétés savantes du XIXème siècle, la ville de Saint-Léonard-de-Noblat se devait de perpétuer la mémoire de son enfant le plus célèbre.Depuis les années 1950 elle s'est efforcée d'organiser des présentations d'objets (écrits, effets personnels, appareils de laboratoire...). 
Trois dates sont fondamentales pour arriver à la naissance d'un véritable musée au sein de l'Ancien Couvent des Filles de Notre Dame, actuel Foyer Rural. 
 
1950. Centenaire de la mort du Savant (9 mai 1850) 
 
La municipalité de Saint-Léonard-de-Noblat a organisé des manifestations commémorations d'envergure. De nombreuses personnalités du monde politique, des scientifiques, des descendants de Louis-Joseph sont présents. 
Pour l'occasion, ces descendants avaient remis à la commune environ 70 objets ayant appartenu à Gay-Lussac ainsi que des lettres et manuscrits scientifiques provenant du château de Landais.Cet ensemble de documents fut présenté lors des manifestations du centenaire, puis exposés en divers lieux, sans préoccupation muséographique, avec le seul souci de célébrer la mémoire du savant. 
 
1978. Commémoration du bicentenaire de la naissance du Savant. Les prémices d'un « musée »
 
Cette commémoration fut moins grandiose que celle de 1950. Cependant la municipalité, avec l'aide d'un connaisseur de la vie et de l'œuvre du scientifique, André-Jean Salesse-Lavergne, va consacrer une salle au rez- de -chaussée du Foyer Rural, nouvellement mis en service, à une présentation renouvelée des divers objets possédées par la commune. 
Des meubles vitrines éclairés, conçus par A.J. Salesse-Lavergne, réalisés par des artisans, vont permettre d'exposer et de protéger les objets. Des visites sont organisées à la demande et réalisées par l'Office de tourisme qui occupe une salle voisine du « musée ». Des améliorations furent apportées mais elles ne donnèrent pas à cette salle les caractéristiques d'un vrai musée. Pourtant il était référencé dans plusieurs guides touristiques, y compris étrangers, comme musée scientifique digne d'intérêt. 
 
1994 . Naissance du musée actuel consacré à la vie et à l'œuvre de l'enfant de Saint-Léonard-de-Noblat

De lourds travaux de restauration du bâtiment du Foyer Rural, au début des années 1990, vont entraîner le déménagement du musée et le stockage provisoire du fond. Cette situation va amener la municipalité, dirigée par M. Claude Andrieu, à réfléchir sur le devenir des lieux et des objets constituants le « fond Gay-Lussac ». 
Il fut alors décidé de : 
 
De remettre aux Archives Départementales de la Haute-Vienne les documents manuscrits et imprimés détenus par la commune afin de les protéger et de les mettre à disposition des chercheurs. 
De créer un véritable musée dans les salles actuelles du Foyer Rural, l'Office de Tourisme intégrant ses locaux actuels de la Place du Champ de Mars. 
De confier à un groupe de travail comprenant représentants de la municipalité, de la famille, des personnalités compétentes intéressées, la réalisation d'un projet de muséographie. 
 
La commune eut alors la grande chance d'avoir l'homme providentiel, Georges Michel Chateau jeune retraité des pétroles, né à Saint-Léonard, qui va se passionner et donner de son temps pour faire aboutir le projet Gay-Lussac. A partir de 1992, il multiplie les rencontres afin de trouver les meilleures idées pour la muséographie. M. Guy de la Malène, Président des Amis de Gay-Lussac, Mme Masson puis Mme de Fuentès, bibliothécaires à l'École Polytechnique,M. Pierre Saumande professeur à l'école de médecine et futur conseiller scientifique du musée vont beaucoup l'aider dans ses démarches. N'oublions pas M. Wilhem Lewicki descendant de Justus Von Liebig pour son apport important dans l'enrichissement du musée. 
Le groupe de travail composé de Mrs Marsilhac , De Vomecourt , Chateau et Bernaben invitait les personnes intéressées le mercredi 2 mars 1994. Le projet était bouclé, la municipalité donnait son accord pour la création du musée Gay-Lussac. 
Le 7 mars 1994, M. Chateau déposait les statuts de la Société des Amis du Musée Gay-Lussac de Saint- Léonard- de -Noblat à la Préfecture de la Haute-Vienne, déclaration parue au Journal Officiel le 6 avril 1994.  
Objet : «  aider à la bonne marche du musée municipal consacré à Louis-Joseph Gay-Lussac en apportant un soutien technique, financier et moral. 
Début juillet 1994 le musée accueillait ses premiers visiteurs. » 
 
Depuis 1994, la ville de Saint Léonard et la société des Amis du Musée Gay-Lussac ont œuvré ensemble pour assurer la promotion du musée. Les objets présentés en 1994 et actuellement au musée proviennent de diverses origines.La ville prête les instruments scientifiques et les souvenirs de Gay-Lussac dont elle est dépositaire. Des prêts et dons des Amis de Louis-Joseph Gay-Lussac, de la Bibliothèque de l'École Polytechnique, des Archives Départementales de la Haute-Vienne et de particuliers complètent le patrimoine de la ville. La Société des Amis du Musée a joué pleinement son rôle par l'acquisition de documents exposés à ce jour au musée. 
 
2000. Commémoration du 150 ème anniversaire de la mort du savant 
 
Du 3 au 8 mai 2012 les manifestations organisées pour cette commémoration ont réuni de nombreuses personnalités et un large public profondément sensibles à la mémoire de ce grand savant qui montra toute sa vie un fidèle attachement à sa région. Lors du colloque, Jean Jacques (CNRS-Collège de France), Wilhelm Lewicki, Michel Metrot, Pierre Saumande, Guy de Vansay ont retracé la vie et l’œuvre de Louis Joseph. A l'heure de la finale des jeux organisés pour les scolaires, la salle des fêtes était bondée. Pour cette commémoration l'École Polytechnique était représentée, de jeunes miaulétous avaient revêtu les costumes de l'époque Gay-Lussac. Les organisateurs avait réussi ces manifestations  
 

Les années 2010 : un nouveau souffle pour le musée
 
Georges Michel Chateau se retire de la Société des Amis du musée après des années de dévouement, de bénévolat au service de la mémoire du grand savant, un grand merci pour toute son action au service du musée. 
Michel Metrot est alors élu Président, après des années de vice-présidence ,au sein d'une équipe de fidèles serviteurs dont certains étaient la depuis 1994 et sont toujours bénévoles en 2014 !!!Une fidélité à l'image de celle de Joséphine pour Louis-Joseph. 
Depuis 2010, nous avons axé nos efforts pour attirer les scolaires au musée. La présence de volontaires en service civique à partir de 2012 nous a permis d'étendre la période d'ouverture du musée du 15 avril au 15 octobre sur une plage horaire journalière plus longue, de 10h à 13h et de 15h à 18h. La municipalité et les bénévoles de la Société assurent aussi des temps de garde. 
En 2012 la présence d'Amandine Duguet nous a permis de mettre en place les premières activités pédagogiques pour les scolaires. 
14 septembre 2012 : Mme Riffaud, Maire de la commune, M.Gefre Directeur Régional des Affaires Culturelles et le président de la Société des Amis du Musée Michel Metrot dévoilent la plaque « Maison des Illustres ». 
En 2013, Amandine Alexis en étroite collaboration avec le Président va mettre en place une nouvelle muséographie. Des textes renouvelés, une nouvelle dispositions des vitrines, des jeux, charades, énigmes, livrets pédagogiques en français et anglais vont donner au musée des airs de twenty years et ofrir aux visiteurs une approche visuelle plus ludique. Un grand merci à Amandine dont l'implication, les idées innovantes, l'art de faire adhérer les membres du bureau à son désir de faire évoluer le musée furent un modèle de travail partagé. Les visiteurs pourront bientôt apprécier son travail par la création d'une frise exceptionnelle. 
Cette année 2013 est pour nous remarquable par le nombre de visiteurs. 1552 personnes sont venues partagées un moment de culture scientifique, dont 450 scolaires. La nuit des musées, les expériences scientifiques intergénérationnelles sous les arcades, la fête médiévale couplée avec les journées du patrimoine, la fête de l'eau, la présence du Scientibus... nous ont permis d'accueillir des classes, et de montrer qu'au sein d'un musée scientifique les élèves pouvaient faire de façon positive de l'histoire des sciences. Nous avons rétablit les liens avec les Archives Départementales qui se sont vues attribuées le fond bibliographique du savant suite à la dissolution de l'Association des Amis de Gay-Lussac. Un partenariat avec la MGEN a été signé. Les liens avec Polytechnique se sont renoués, actuellement une nouvelle convention de prêt est en cours de signature. Michel Metrot a souhaité que la ville de Saint-Léonard soit actrice de cette convention. L'École Polytechnique est devenu propriétaire du Fond scientifique Gay-Lussac et à ce titre nous avons de nouvelles responsabilités dans la gestion des objets en dépôt au musée. 
 
 
2014. Le musée et la Société des Amis du Musée soufflent leurs vingt bougies ensemble
Lorsque vous lirez votre Bulletin Municipale une partie des manifestations organisées pour cet anniversaire se seront déjà déroulées : nuit des musées du 17 mai, expositions de matériels anciens (ESPE, Lycée Gay-Lussac),sur les Maths dans l'histoire de l'Art, sur l'histoire de la cristallographie dont c'est l'Année Internationale(AIcr), sur des ouvrages de la bibliothèque du Savant. Peut-être aurez vous fait le circuit de culture scientifique au départ du musée, passer par la salle des conférences, le hall de la salle des fêtes pour franchir la ligne d'arrivée à la Bibliothèque Municipale. 
Nous avons prévu d'autres moments pour vous faire connaître la vie et l'œuvre de l'enfant miaulétou. 
Le vendredi 18 juillet à partir de 14h30 venez en famille faire des expériences ludiques, des jeux, de l’origami... avec Armelle, Michel et les autres, sous les Arcades du musée. 
Le samedi 19 juillet à partir de 17h nous aurons le plaisir d'accueillir, dans le cadre du festival 1001 notes 2014, l'accordéoniste Fanny Vicens pour une célébration Baroque au Musée, un moment de pur bonheur musical  
Fin août nous vous proposerons une visite « médiévale » du musée avec les Alchimiste et la grande famille de Poudlard. Des jeux vous aiderons à poursuivre votre chemin semé d'embûches. 
En septembre le musée sera adossé aux journées du patrimoine et pour finir nous ferons la fête lors de la Fête de la science. Pour toutes ces manifestations l'entrée est libre, des informations supplémentaires vous seront fournies avant chaque temps fort. 
Pour tout savoir rejoignez nous sur notre page Facebook : muséegaylussac87 et sur notre nouveau site www.gaylussac.fr. N'hésitez pas à enrichir notre communication. 
 
Pour finir je voudrai remercier tous les bénévoles qui depuis les années 1990 et pour certains jusqu'à ce jour (Françoise, Hugues, Marcel, Jean-Marie …) , les différentes municipalités qui en étroite collaboration avec la Société des Amis du musée ont permis de perpétrer le souvenir de Gay-Lussac et de mieux faire connaître cet illustre savant même pour les habitués de la Place Gay-Lussac. Depuis ma prise de présidence les relations avec les municipalités se sont renforcées, merci à tous les services municipaux, la communication avec Géraldine, à l'otsi, bref à tous ceux qui s'intéresse à la vie du musée. Des remerciements plus particuliers aux membres du bureau anciens et actuels de notre Société et à Bernard Bernaben pour ses souvenirs qui m'ont permis d'écrire une partie de ce texte. 
Avoir vingt ans c'est bien mais aujourd'hui nous devons trouver ensemble les conditions qui feront que ce musée se développera, proposera un espace d'accueil pour les groupes, un espace qui nous permettra de refaire des expériences dans les conditions du savant avec les règles de sécurité de 2014. Les récents entretiens avec M. le Maire, Alain Darbon, lors de sa visite au musée, me laissent à penser qu'entre physicien- chimiste on pourrait passer du rêve à la réalité. Le musée est un atout touristique dans le domaine de la culture scientifique. Souhaitons que cet article réveille la fibre scientifique qui sommeille chez les jeunes miaulétous, qu'il sensibilise la communauté éducative de la Cité Scolaire Bernard Palissy, merci à Vincent Estrade pour son implication forte,afin que notre Société se renouvelle et assure sa pérennité. 
 

 
Le Président 
 
Michel Metrot
















Retrouvez nous sur Facebook